J’ai une façon particulière d’aborder le Point de surjet et je pense qu’elle vous sera très utile si vous préférez « ressentir les points avec vos mains », plutôt qu’apprendre avec la théorie 😉.

Que ce soit pour assembler deux pièces de tissus de façon solide ou pour ajouter un effet décoratif sur des points déjà existants, le Point de surjet se résume à cette simple idée : il sert à effectuer un mouvement de va-et-vient de façon oblique \\\\.

Pour vous donner une analogie simple à comprendre (et que je trouve marrante 😁), ce mouvement ressemble à celui que l’on fait pour battre des œufs en omelette avec un fouet !

Est-ce pour cette raison qu’il peut aussi être appelé « Point de fouet » en broderie ? Laissez-moi imaginer que la réponse est oui 😂 !

Prochainement disponible…

Le Point de surjet est généralement utilisé pour sécuriser la bordure d’un tissu qui s’effiloche ou pour maintenir fermement deux morceaux de tissu bord à bord.

Les étapes que je vous présente ci-dessous concerneront uniquement le deuxième cas de figure, c’est-à-dire la couture des bordures de deux tissus superposés. Plus bas dans cet article, je vous montrerai une autre utilisation dans un contexte plus décoratif en broderie.

Vidéo à venir

Schéma du point de surjet à la main expliqué étape 1

1.Après avoir réalisé un NOEUD DE DÉPART, glissez votre aiguille entre les deux épaisseurs de tissu (pour cacher le nœud). Puis, sortez votre fil en A, en traversant uniquement le tissu du dessus.

2.Dans un mouvement arrière, placez le fil au-dessus des épaisseurs de tissu, puis piquez votre aiguille pour la faire ressortir en B (par l’envers). Répétez cette dernière opération pour chaque point.

Remarque : Si les points ne sont pas assez « obliques », vous pouvez les repositionner en utilisant votre aiguille pour desserrer le fil.

Schéma du point de surjet à la main expliqué étape 2

3.Pour former votre dernier point de surjet, sortez votre aiguille en C. Placez le fil au-dessus des épaisseurs de tissu dans un mouvement arrière, puis ressortez directement en C.

Schéma du point de surjet à la main étape 3

4.Formez un NOEUD D’ARRÊT en C. Puis repiquez à nouveau en C. Coupez le fil qui dépasse au ras de l’envers du tissu. Ce nœud est donc apparent à la base du dernier point, mais suffisamment discret.

Selon votre choix esthétique, le Point de surjet peut être soit invisible (en utilisant un fil de la même couleur que votre tissu), soit volontairement visible avec une couleur de fil contrastante.

L’avantage, quand il est invisible, c’est que la régularité des points est moins importante. À titre d’exemple, cette technique « invisible » est souvent utilisée pour recouvrir le verso d’un tambour de broderie avec un cercle de tissu.

Et pour éviter la formation de plis disgracieux entre les points, il suffit de ne pas tendre le fil de façon trop prononcée. C’est aussi simple que ça !

Si vous êtes couturière à la machine, vous savez que l’utilisation du terme « surjeter » consiste :

• soit à assembler deux pièces de tissus à l’aide d’une surjeteuse ou avec un simple point zigzag, dans le cas de l’utilisation d’une machine à coudre traditionnelle,

• soit à surfiler les bords d’un tissu qui aurait tendance à s’effilocher.

En broderie, le verbe « surjeter » ou « fouetter » signifie ajouter un embellissement sur une ligne de points déjà existants en passant le fil de façon oblique et toujours dans le même sens.

J’ai déjà abordé la technique pour broder le Point avant surjeté et le Point arrière surjeté. Je vais donc m’attarder ici sur le Point de feston surjeté et le Point de chaînette surjeté.

LE POINT DE FESTON SURJETÉ

le point de feston surjeté expliqué

Après avoir brodé une ligne au Point de feston, la version surjetée consiste à passer un nouveau fil à l’intérieur de la base horizontale de chaque point.

On privilégiera l’utilisation du chas de l’aiguille plutôt que la pointe. Et on effectuera le mouvement de surjet toujours dans le même sens ; c’est-à-dire qu’on fera passer le fil toujours de droite à gauche (ou inversement).

En utilisant une couleur différente et/ou une épaisseur de fil plus grande, on peut créer des effets décoratifs très intéressants avec le Point de feston surjeté, surtout pour embellir les bordures d’une couture à la main.

Son autre nom possible : Le « Point de feston fouetté »

LE POINT DE CHAÎNETTE SURJETÉ

le point de chaînette surjeté expliqué

Après avoir brodé une ligne au Point de chaînette, la version surjetée consiste à passer un nouveau fil SOUS la boucle de chaque point et NON PAS À L’INTÉRIEUR de l’espace vide de la boucle.

Comme pour le point précédent, on privilégiera l’utilisation du chas de l’aiguille plutôt que la pointe. Et le mouvement s’effectuera toujours dans le même sens.

Je vous avoue n’avoir jamais vu cette combinaison du Point de chaînette et du surjet, mais je tenais à vous la présenter, si vous y voyez un intérêt pour vos motifs 😉.

Son autre nom possible : Le « Point de chaînette fouetté »

coudre un coussin pour chat avec le point de surjet à main

Quand j’ai décidé de coudre un coussin bien dodu pour ma petite IRIS 😻, je savais déjà que j’allais utiliser la technique du Point de surjet.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il allait me permettre de « sculpter » les reliefs directement sur les différentes pièces rembourrées, en conservant le maximum de rebond.

À la base, mon idée était de recouvrir les points de surjet avec une jolie passementerie (vous pouvez remarquer que la régularité n’était pas ma préoccupation première 😆). Mais j’ai finalement opté pour la solution de facilité en laissant ces points apparents.

L’avantage inattendu de ce choix, c’est qu’il me rappelle que c’est bien moi qui ai mis du cœur à réaliser ce coussin 😅 !

Pour que vous puissiez comprendre comment je l’ai conçu, je vous en présente les grandes étapes. Les photos suivantes n’étaient pas destinées à être publiques (j’avais juste envie de montrer mon projet à ma soeur 😆). La qualité des images n’est donc pas vraiment au rendez-vous, désolée 😁 ! :

étape 1 de la couture d'un coussin pour chat avec le point de surjet à la main

Le coussin est constitué d’un contour en forme de « boudin/traversin » que j’ai cousu à partir d’une vieille écharpe en lainage épais, rembourrée avec la ouate d’un vieil oreiller. Cette partie devait épouser les 3 côtés d’un petit coussin de canapé aux dimensions standards.

étape 2 de la couture d'un coussin pour chat avec le point de surjet à la main

J’ai utilisé deux petits plaids pour recouvrir l’ensemble : un pour le dessus et un pour le dessous. J’ai découpé leur contour après avoir fixé les deux éléments « traversin + coussin » entre eux… avec des points de surjet !

étape 3 de la couture d'un coussin pour chat avec le point de surjet à la main

Pour finir, j’ai accentué le fond du couchage pour créer des espaces dans lesquels IRIS adore glisser ses petites pattes 😉. Pour cette étape, je n’ai pas traversé toutes les épaisseurs de tissu. Je me suis donné pour défi de ne laisser aucune couture sur l’envers du coussin… et j’ai réussi. Ouf !

DERNIÈRE PRÉCISION : PLUS LES POINTS DE SURJET SONT RAPPROCHÉS, PLUS LA COUTURE EST SOLIDE ET LES BORDS NETS.

Les couturières utilisent souvent le Point de surjet pour les finitions qui ne peuvent pas être effectuées avec une machine à coudre ou difficilement.

Par exemple, pour refermer le fond d’une doublure qui nécessite la présence d’un trou (pour pouvoir retourner les deux pièces de tissus) ou la réalisation d’un ourlet invisible… même si les puristes 🤓 privilégieront plutôt un « Point de chausson » à la place.

Personnellement, j’ai toujours utilisé le Point de surjet pour coudre le bas des pantalons en tergal de mon Père et le résultat était à la hauteur de mes attentes. Ça demande un peu de pratique, mais ça rend les finitions tellement plus chics !

Prochainement disponible…

APPRENDRE LES POINTS DE BRODERIE : Schémas & Tutos inclus

point de feston en broderie et couture à la main

Le POINT DE FESTON en broderie et couture à la main [DÉBUTANTES]

Le POINT ARRIÈRE en broderie et couture à la main [DÉBUTANTES]

Laisser un commentaire